mardi, 26 octobre 2021
 

Combustion, premier jour

Après un allumage humide, la pluie a cessé pour laisser place à la nuit blanche pour certains, à la sieste avant le quart à assurer pour d’autres. A 5h, après la confection de croissants et autres roulés à la châtaigne, après avoir nourrit la charbonnière en glissant quelques buches sous le tapis de peuillon, au petit matin, les éclairs ont fusé, puis le tonnerre a grondé. La charbonnière, protégée par une bâche et une voile de bateau continuait de fumer. Alors nous nous sommes demandés si elle était à voile ou...à vapeur ? La toile du "salon" n’était pas si étanche, mais le feu, l’arrivée des relais de quart, les éclairs, (ces si brèves vues sur le synclinal...du mapping, vous disiez ?), le grondement du tonnerre, tout était si bien. Une première veillée, puis le soleil. C’est parti pour les veillées de charbo en Drôme provençale, où il ne pleut jamais, et où même la nuit chantent les cigales !

Portfolio

Ajouter un commentaire

 
A propos de La Charbonnière du Vercors
Fils de nouvelles RSS
Thèmes