mardi, 26 octobre 2021
 

Combustion, première semaine...

L’allumage par le haut a apparemment bien fonctionné. En tout cas il nous a permis de refermer la charbonnière environ 2h30 après l’allumage, ce qui est bien plus rapide que d’habitude et donc bien plus confortable. De plus en procédant ainsi on a l’impression d’avoir moins attaqué la structure de la meule...

Au bout de deux jours par contre, le côté sud a commencé à montrer de sérieux signes de faiblesses. C’est celui qui est le plus régulièrement au vent qui descend de la montagne et se trouve donc attisé par celui-ci, à travers même la couche de terre.

Plusieurs interventions, y compris nocturnes, ont été nécessaires pour réparer la structure et empêcher qu’elle ne se perce. La prochaine fois on fait un vrai paravent ? (des années qu’on en parle :-)

On a bien joué avec les échelles suspendues : très pratique pour intervenir en haut sans abîmer la charbo. Même l’écharasson qui s’enfonçait trop dans la terre a été transformé et est lui aussi devenu un écharasson suspendu !

Sinon, la combustion se poursuit gentiment sur le reste de la meule. Mercredi le côté ouest a commencé à bouger, preuve que ça charbonne !

Côté intendance, y’a du monde, des tomates et des patates, il reste je crois du café... et les cuistots nous régalent.

Jeudi

La charbo sèche doucement et tiédir en surface. Elle s’est régulièrement ouverte à la base mais on la surveille. Quelques trous baissés en fin de matinée.

Début d’apres-midi chill au doux soleil au son des trouvailles dub de Ma…

De la terre pour la nuit, des vers pour la chanson, et au menu poulet frites, sauce gratte-cu ;

Vendredi

La charbo contrée à se tasser…

On voit la fumée au loin :

Et cet après-midi, arrivée du Trièves avec leur machine à feu. Demain samedi, ce sera entre technique, spectacle et performance, avec des images et du son autour du four !

Portfolio

Ajouter un commentaire

 
A propos de La Charbonnière du Vercors
Fils de nouvelles RSS
Thèmes